Négo Lab‎ > ‎

NÉGO LAB – Etudes & Recherches

/!\ Rubrique en construction /!\

Les études et recherches engagées au sein de 
NÉGO LAB
 sont au service des partenaires sociaux. Elles ont pour objectif de produire de la connaissance à propos des pratiques de négociation collective.

Ce sont des actions menées au sein du programme 
NÉGO LAB
, ou en partenariat avec des laboratoires universitaires.

Etudes et recherches en projet :

1. Etude 1 : 
RECINEGO

L’idée est de reconstituer et traiter, par une collecte d’informations et une grille d’analyse communes, une vingtaine de processus de négociation d’entreprise, diversifiés (selon la taille des établissements, le secteur professionnel, les thèmes de négociation, la représentation syndicale, etc.). L’objectif est collecter des « histoires de vie » de ces processus de négociation. 

L’hypothèse sous-jacente est la suivante : ces processus de négociation collective en entreprise sont portés par des individus – DRH, RRH, DS, DP, etc. ; demander à chacun de raconter l’histoire de ces processus, d’une part, et confronter entre elles, ensuite, ces narrations, permet de reconstituer, non « ce qui s’est passé », mais « ce qui a été vécu ».

Ce qui suppose, dans la lignée des propos de Paul Veyne (1971), d’être attentif à l’intrigue et aux détails de ces processus de négociation, d’une part, et dans celle de Paul Ricœur (1990), de porter attention à la mise en récit par ces narrateurs et leur production d’une totalité signifiante.

Pourront ainsi être mieux appréciée « la logique des bonnes raisons » de chaque acteur de ces processus de négociation.

2. Etude 2 : 
OUTINEGO
 

L’objectif est ici de s’appuyer sur ces récits expérientiels pour identifier des formes d’outillage des partenaires sociaux pour aider au développement de la négociation d’entreprise.

L’expression « Mieux outiller les partenaires sociaux à/au… » signifie souvent l’établissement d’une liste de consignes ou de recommandations. Sans nier l’efficacité de ce type d’outillage, l’étude proposée ici procédera différemment. L’idée est d’identifier des procédures, simples à mettre en œuvre mais efficientes, pour : 1) inciter à la négociation d’entreprise ; 2) fluidifier les processus de négociation ; 3) surmonter les difficultés rencontrées.

Nous les regroupons en trois catégories : 1) les esches, pour inciter (soit « l’appât au bout d’une ligne de pêche pour inciter le poisson à mordre ») ; 2) les nudges, pour fluidifier (soit ces « coups de pouce », ces « petites choses » qui modifient des comportements ou favorisent des processus sans restreindre les options d’action ni altérer le cours des actions sociales / collectives) ; 3) les parades, pour surmonter (soit ces différents moyens, imaginés par les acteurs de ces processus pour contourner les difficultés rencontrées pendant le processus et construire l’accord d’entreprise).