République Démocratique du Congo


Initiative pour un Leadership Collaboratif [sur cette page]
Retraites formatives et réunions de suivi 2006-2010 [sur cette page]
Connaître trois retraites formatives [sur cette page]


Initiative pour un Leadership Collaboratif     


En 2006, à la demande de leaders de la République Démocratique du Congo (RDC) et au terme d’un large processus de consultation, ESSEC IRÉNÉ et le Woodrow Wilson International Center for Scholars (WWICS) ont inauguré, en 2006, un cycle de retraites formatives destinées à restaurer ou à renforcer la confiance et la cohésion entre Congolais.
En effet, un processus de transition politique est à l’œuvre en RDC depuis 2003. Le pays se relève d’un des conflits les plus meurtriers depuis la Seconde guerre mondiale. En 2006 se  sont tenues les premières élections libres et démocratiques depuis 45 ans.

Le programme Initiative pour un Leadership Collaboratif  (ILC), association de droit congolais, a organisé environ soixante retraites formatives de renforcement de capacités et ateliers de suivi pour aider à établir la confiance entre les acteurs issus de la classe politique congolaise et de tous les autres secteurs (militaire, média,
économique, société civile). 1000 acteurs clé nationaux et locaux ont participé à des retraites formatives à Kinshasa, Goma, Butembo, Uvira, Bukavu, Matadi,  au Katanga et à Minembwe.

L’atelier de suivi de la Conférence sur la paix, la sécurité et le développement dans les provinces du Nord-Kivu et du Sud-Kivu, du 28 janvier au 2 février 2008, a par exemple permis aux acteurs clé d’échanger leurs réflexions au sujet de la signature de « l’acte d’engagement » en présence du ministre congolais des Affaires étrangères, Antipas MBUSA NYAMWISI, et du ministre français des Affaires étrangères, Bernard KOUCHNER.
[voir le communiqué de presse]

L'ILC articule sa mission autour de plusieurs axes :
  • Reconstruction de la confiance et du dialogue entre les leaders congolais
  • Renforcement de leurs compétences en prévention et résolution des conflits
  • L’élaboration de diagnostics de situations et la recherche de pistes de solutions
  • Approche coopérative du leadership, du renouveau de l’Etat et de la société
  • Accompagnement des leaders dans leurs activités de rapprochement
  • Mise en place de médiations nécessaires afin d’éviter le retour de la violence
  • Retour sur expérience et sur les engagements pris, tout en répondant aux besoins complémentaires de formation exprimés par les participants
L’ILC bénéficie du soutien de l’Assemblée nationale, des Assemblées provinciales des Kivu, de membres du Gouvernement central, des Nations unies et de la communauté diplomatique. Son soutien opérationnel est assuré par un trust fund du PNUD (Programme des Nations unies pour le Développement), financé par la Commission européenne et les coopérations bilatérales du Canada, des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne, de la Norvège et de la Suède.

Michel Noureddine Kassa, ancien responsable en RDC d’OCHA (Bureau de coordination des affaires humanitaires des Nations Unies), tient le bureau de l’ILC sur place, avec à ses côtés Mamie Musasa. Le projet bénéficie aussi des conseils du père Martin Ekwa.

(Particpants de la retraite formative à Kinshasa, suite à l’Accord du 23 mars entre Gouvernement et CNDP, mai 2009)

Retraites formatives et réunions de suivi 2006-2010


Nganda I (17-21 janvier 2006)
Nganda II (19-25 février 2006)
Suivi Nganda I et II (19-25 février et 1-2 mai 2006)
Responsables de campagne des candidats aux présidentielles (28 juin 2006)
Leaders du Nord-Kivu (20-25 mars 2006)
Suivi des leaders du Nord-Kivu (5-6 mai 2006)
Bandari (8-12 mai 2006)
Butembo, Uvira et Minembwe (juillet 2006)
Suivi ateliers des leaders Nord- et Sud-Kivu (23-24 octobre 2006)
Assemblée provinciale - Nord-Kivu (5-9 mars 2007)
Assemblée provinciale – Sud-Kivu (23-27 avril 2007)
Assemblée provinciale – Nord-Kivu II (21-25 mai 2007)
Suivi Assemblée provinciale - Nord-Kivu I (26-29 mai 2007)
Suivis Goma et Bukavu (août-septembre 2007)
Bas-Congo (16-20 octobre 2007)
Nguma (19-22 août 2006)
Médias (29 novembre-1 décembre 2006)
Assemblée nationale (30 avril-4 mai 2007)
FARDC Nord-Kivu (25-29 juin 2007)
FARDC Sud-Kivu (19-23 novembre 2007)
Simulation autour de la question des FDLR (18-22 juin 2007)
Suivi de la Conférence sur la paix, la sécurité et le développement dans les provinces du Nord-Kivu et du Sud-Kivu à Goma (28 janvier-2 février 2008)
Suivis Goma et Bukavu (23 avril–1 mai 2008)
Lubumbashi (27 avril-1er mai 2009)
Kinshasa suite à l’Accord du 23 mars entre Gouvernement et CNDP (mai 2009)
Suivi Lubumbashi (20-25 juin 2009)
Goma et Bukavu (septembre 2009)
Goma (23-27 novembre 2009)
Lubumbashi (20-24 janvier 2010)
Goma avec Commission Technique Permanente « Pacification et Réconciliation » du Plan STAREC (gouvernement congolais) (22- 6 février 2010)
Suivis Goma avec communautés Masisi et Rutshuru (18-22 mai 2010)


Connaître trois retraites formatives

L’atelier Nganda I (17-21 janvier 2006)  a réuni un groupe de 36 acteurs de haut niveau représentant toutes les sensibilités politiques du pays et la société civile. On peut notamment souligner la participation de l’un des vice-présidents, Azarias RUBERWA, du président de l’Assemblée nationale, Olivier KAMITATU, de conseillers et d’adjoints du Président Joseph KABILA, du vice-président Jean Pierre BEMBA et d’Etienne TSHISEKEDI. Certains représentants des anciens groupes belligérants présents de la région troublée des Kivu et du Katanga ont également été conviés.

L’atelier Leaders du Nord-Kivu (20-25 mars 2006) a eu lieu à l’attention d’un groupe hétérogène de 49 acteurs, parties prenantes en conflit depuis deux décennies issues du monde politique et de la société civile du Nord-Kivu. Le produit de cet atelier fut la décision collective de constituer un groupe de travail baptisé groupe « Karibu pour le leadership », en vue de gérer les tensions et conflits multiples lors des semaines précédant les élections et les mois qui les suivraient. Parmi les thèmes abordés lors d’exercices d’analyse, de diagnostic et d’engagement se trouvaient la sécurité, le problème de l’identité, la gestion du pouvoir et les problèmes socio-économiques de la province.

L’atelier avec les FARDC Nord-Kivu (25-29 juin 2007) a regroupé la majeure partie des commandants de brigades et de bataillons, brassés ou mixés, ainsi que le commandant et des officiers de la Brigade Baleine et des représentants de l’officier dissident Laurent NKUNDA. Les problématiques abordées portaient entre autres sur la « question de l’est », les violences armées et l’absence d’unité de commandement.  L’atelier avec les FARDC Sud-Kivu (19-23 novembre 2007) a été réalisé dans un contexte plus tendu du fait de l’instabilité ambiante e du conflit en cours dans le Nord-Kivu.


Comments