L'impact sociétal de Total dans les régions d'extraction pétrolière du Delta du Niger (Nigéria)


La contribution d'une entreprise pétrolière au développement de sa région d'implantation: Total et le Delta du Niger 

Enjeux:

Si l'exploitation pétrolière contribue à la création de richesse, chiffrée en milliards d'euros, celle-ci ne rime pas toujours avec le "développement". L'activité pétrolière du Delta du Niger se développe dans un climat socio-économique et politique tendu: dégradation environnementale (pollution des eaux de pêches et des nappes phréatiques), corruption, clientélisme, croissance des inégalités, tensions ethnico-politiques.
Le Nigéria, pays le plus peuplé d'Afrique (162 millions d'habitants) est le cinquième producteur de l'OPEP et le huitième exportateur de pétrole brut: 10% du carburant français et 40% des importations américaines de pétrole brut proviennent de ce pays. Le Delta du Niger, région pétrolifère par excellence au Sud-Est du Nigéria, qui s'étend sur 75 000 km2 et couvre neuf Etats sur trente-six, détient un pétrole brut de très grande qualité exploité par les plus grandes compagnies mondiales. Cependant, la population locale du Delta, environ 40 millions d'habitants constitués essentiellement de pêcheurs et d'agriculteurs, reste en marge de cette économie et dénonce cette "malédiction du pétrole". C'est dans ce contexte que des mouvements de contestation tels que le MEND (Mouvement pour l’Émancipation du Delta du Niger) ou le MOSOP ( Mouvement pour la Survie du Peuple Ogoni) ont vu le jour.  


 Torchage dans le village d'Okwzi dans le local government d'Onelga (photo prise en mars 2009 par C. Renouard)

A gauche:
Zone côtière touchée par l'exploitation pétrolière offshore dans le local government d'Eastern Obolo (2009, C. Renouard)