Etude d'un cas de Social Business: le projet de Grameen Danone au Bangladesh


Née de la rencontre de Franck Riboud (PDG de Danone) avec Mohammad Yunus, le fondateur de la Grameen Bank (première institution de microcrédit), la société Grameen Danone Foods a été créée en mars 2006. L'objectif de cette "entreprise sociale" (Social Business) est de lutter contre la pauvreté en réduisant la malnutrition, notamment des enfants en milieux ruraux. Intégrant les enjeux publics de la nutrition, Danone a repensé toute sa chaîne de production pour développer un commerce plus local, de la collecte du lait des paysans locaux jusqu'à la distribution de yaourts plus riches en vitamines par des Grameen Ladies, qui vendent en faisant du porte à porte. L'engagement de Grameen Danone Foods est de produire des produits laitiers abordables pour les plus pauvres et de promouvoir l'emploi local. La tarification des yaourts diffère donc entre les villes et les campagnes. Ce projet d'économie sociale se veut auto-suffisant, sans pour autant que le profit soit l'unique but recherché. Liée à la S.I.C.A.V. de Danone Communities, Grameen Danone Foods s'engage à réinvestir sur place 90% des profits effectués. Cependant, la pérennité du projet est un véritable défi, puisque par exemple les fluctuations du cours du lait peuvent aisément déstructurer l'équilibre financier de cette "entreprise sociale".   

Les locaux de Grameen Danone Foods à Bogra - Bangladesh (photo prise par Ludovic Rouvier)
Campagne publicitaire pour les yaourts nutritifs de Grameen Danone, les "Shoktidoi" - littéralement, "les yaourts qui rendent fort" (photo prise par Ludovic Rouvier)