Publications


Ouvrages



Ethique et entreprise, Cécile Renouard, Ivry, Editions de l’Atelier, 2013, 176p, 2ème éd. poche 2015.

Le modèle économique et social dominant nous conduit à consommer davantage que les ressources disponibles de notre planète et à nous asphyxier. C’est donc un modèle insoutenable. Dans ce contexte, les entreprises ont un rôle majeur à assurer. Il nous faut impérativement prendre du recul, pour inverser nos logiques et faire du profit un moyen au service du lien social et de l’écologie. L’entreprise n’est pas seulement une machine à produire des résultats au bénéfice des seuls actionnaires ; elle est aussi une institution politique concernée par la préservation et la gestion des biens communs mondiaux Ce livre démontre que, loin de se limiter à un discours moralisateur stérile, la démarche éthique nous aide à poser un diagnostic et à proposer des critères pour décider et agir. 
Pour cela, l’auteure s’appuie sur des recherches théoriques et une expérience de terrain qui l’a menée depuis douze ans dans plusieurs pays à la rencontre 
d’acteurs multiples : d’un haut fonctionnaire du Tamil Nadu à une veuve du delta du Niger en passant par un cadre commercial au Mexique, un directeur fiscal de multinationale en France ou encore un patron d’ONG en Indonésie. Les réponses à inventer ensemble viendront certes du dialogue et de l’action politique, mais dépendent aussi et surtout de la force de nos convictions et de notre engagement.


L’entreprise au défi du climat, Cécile Renouard avec Frédéric Baule et Xavier Becquey, Ivry, Editions de l’Atelier, 2015.
Les modèles économiques fondés sur une consommation sans cesse plus grande d’énergie fossile provoquent une hausse des températures qui menace la vie même de la planète. Face à ce défi climatique 
et à l’épuise­ment de l’ensemble des ressources fournies par la Terre, les entreprises sont placées devant un dilemme : faut-il attendre une invention scienti­fique qui résoudrait comme par miracle le problème, laisser les États et les ONG réparer les dégâts d’une production qui n’aurait pas les moyens de se décarboner, ou commencer dès maintenant à agir au sein même des lieux où se crée la richesse ? 

Écrit par deux cadres dirigeants ayant travaillé au sein d’Alstom et de Total et une spécialiste de l’éthique des affaires, ce livre montre, exemples à l’appui, que les entreprises ont des marges de 
manœuvre pour opérer les révolutions nécessaires à la préservation du climat. Après avoir mis en perspective les questions énergétiques et climatiques, expliqué la gravité des enjeux, Frédéric Baule, Xavier Becquey et Cécile Renouard repèrent, sans gommer les freins et les blocages, les leviers qui permettent aux entreprises de prendre une part décisive à la préservation du climat. 

Réussir ce défi peut s’avérer passionnant. Il est à portée de main. Les vrais obstacles ne sont ni technologiques ni financiers mais managériaux et stratégiques, politiques et éthiques. L’entreprise ne peut 
as en effet se réduire à une question de résultat financier, de cash et de cours de bourse. Elle constitue d’abord une manière d’agir et de transformer le monde au service de biens communs locaux et mondiaux. 

Ce livre a été publié avec le soutien de la fondation Un monde par tous et celui de l'Institut CDC pour la Recherche de la Caisse des dépôts.



    Vingt propositions pour réformer le capitalisme, Gaël Giraud, Cécile Renouard (sous la dir.), Paris, Flammarion, 2009, réédition 2012.
    Dans un contexte de crise économique et financière, aussi bien que de mutation écologique et énergétique, Vingt propositions pour réformer le capitalisme vient d’être réédité en collection de poche. Des            praticiens du monde de la finance, des cadres et des chercheurs (économistes, mathématiciens, philosophes) ont collaboré pour proposer un vaste programme de réformes. La nouvelle édition actualisée et        remaniée comprend de nouvelles propositions sur le statut juridique des entreprises, ou le financement d’un grand plan de transition écologique et énergétique. Un éclairage sur les décisions à prendre pour        construire une société durable et solidaire.
    Pour plus de renseignements : http://20propositions.com/.Des vidéos de présentation des différentes propositions sont en ligne sur le site.




La Responsabilité éthique des multinationales, Cécile Renouard,  Paris, PUF, 2007 (publié avec le soutien de l’Institut CDC pour la Recherche).
« Quelle fonction reconnaître exactement à l’entreprise capitaliste au regard du projet politique mondial du développement durable ? Et comment définir les champs de responsabilité des entreprises 
multinationales dans les zones de grande pauvreté ? » Sans être pour autant une agence de développement, l’entreprise est impliquée dans le processus de croissance et de développement d’un territoire, et en
particulier dans l’empowerment de ses salariés et la gestion de ses impacts sociétaux. A partir d’enquêtes de terrain menées au Kenya et au Nigéria auprès des filiales de Total, Lafarge, Unilever et Michelin, et 
d'une analyse philosophique du libéralisme, cette étude nous livre une réflexion sur les diverses responsabilités -fiscale, sociale, sociétale et politique - des multinationales dans leurs régions d’implantation.





   Michaël Walzer ou l'art libéral du civisme, Cécile Renouard, Paris, Temps Présent, 2010.
   Quel civisme pour nos sociétés libérales menacées par l’individualisme, le repli identitaire et la fracture sociale ? Le philosophe américain Michael Walzer (1935- ) qui se définit comme « libéral                              communautarien» cherche à conjuguer la multiplicité des appartenances des individus avec leur participation à des communautés politiques plurielles et solidaires. Une introduction à l’ensemble de son               œuvre, malheureusement encore peu connue en France.






Un monde possible. Les acteurs privés face à l’injustice, Cécile Renouard, Paris, Seuil, 2008.
Mondialisation et crispation identitaire, croissance économique et augmentation des inégalités… le libéralisme engendre des effets paradoxaux. Face à un certain affaiblissement des Etats, le rôle de la société
civile en est valorisé. Mais comment apprécier la responsabilité nouvelle des différents acteurs privés (individus, ONG, multinationales, associations caritatives ou religieuses) en matière de développement ? 
S’appuyant sur des enquêtes de terrain menées auprès de filiales de grands groupes industriels et sur des programmes de développement (Kenya, Nigéria, Bénin, Mexique), cet essai s’interroge sur l’engagement des acteurs privés dans des projets qui contribuent au bien commun de la planète.







Le facteur 12. Pourquoi il faut plafonner les revenus, Gaël Giraud, Cécile Renouard, Paris, Carnets Nord-Montparnasse éditions, 2012.
Aujourd’hui, dans les multinationales, les écarts de salaire peuvent aller de 1 à 2000. Comment continuer à faire société si les écarts de revenus sont tels qu’entre le haut et le bas de l’échelle les citoyens n’ont
plus rien de commun ? Au terme d’une analyse des enjeux économiques et sociaux de cette question, Gaël Giraud et Cécile Renouard ouvrent un nouvel espace pour le vivre ensemble : accorder moins 
d’importance aux ressources matérielles, aux biens, pour retrouver le sens des liens et de la relation à l’autre. Le facteur 12 serait alors l’écart maximal des salaires (primes incluses). Ils demandent : pourquoi 
ne pas se fonder sur cette échelle pour toute la société et soumettre cette question au débat démocratique ?


Articles et chapitres (sélection)



Éthique et entreprises - ancrage philosophique:
  • C. Renouard, « Climat : discerner et négocier hors du cadre pour recadrer l’économie », Négociations, n°2, 2015, p. 9-23.
  • C. Renouard, « L’affaire de tous. Libéralisme et théories de la justice sociale et écologique », Revue française des affaires sociales, 2015, n°1-2, p.13-32.
  • C. Renouard, "Pour une formation, initiale et continue, à l'éthique", Proposition 6, dans Vingt propositions pour réformer le capitalisme, Paris, Flammarion, réédition 2012.C. Renouard, "Le secteur privé et la lutte contre la pauvreté", Field Actions Science Reports (FACTS), Numéro spécial Février 2012 "Lutte contre la pauvreté, entre don et marché", Ed. VertigO, p.61-66. 
  • C. Renouard, « CSR, Utilitarianism and the Capabilities Approach », Journal of Business Ethics, 2011, vol 98(1), p.85-97.
  • C. Renouard, « Vie en entreprise et vie spirituelle», Etudes, juin 2011, p.751-762.
  • C. Renouard, « L’éthique et les déclarations déontologiques des entreprises », Etudes, avril 2009, p.473-484. 
  • G. Giraud, C. Renouard, "Is the Veil of ignorance transparent?", working paper, Essec Research Center, DR-09016 déc. 09
  • C. Renouard, « Le développement durable au cœur du métier des multinationales ? », Géoéconomie, janv. 2008, p.81-100.
  • G. Giraud, C. Renouard, "In search of an alternative to shareholder value maximization", working paper, Essec Research Center, DR-1108 juil. 11. 


Capitalisme - esprit général :

  • G. Giraud, C. Renouard, « Peut-on réformer le capitalisme ? », Etudes, janv. 2010, p.19-30. 
  • C. Renouard, « Dépasser l’aporie. Un social-libéralisme ? », Projets, janv. 2004, p.23-29.
  • Dans Vingt propositions pour réformer le capitalisme, Paris, Flammarion, réédition 2012:
    • C. Renouard, "Faire de la fonction sociale de l'entreprise une priorité stratégique: inciter et contraindre", Proposition 1
    • D. Hurstel, "Organiser la société commerciale à partir du projet d'entreprise plutôt qu'à partir du profit", Proposition 2.
    • C. Renouard, "Pour un contrôle indépendant, financier et extra-financier des entreprises", Proposition 3.
    • L. Loubières, "Intégrer les impacts environnementaux et sociaux des entreprises dans l'analyse financière et dans l'investissement", Proposition 4.
    • F. Baule, "Valoriser le salariat pour redonner sens à l'entreprise", Proposition 5.
    • M. de Chantérac, G. Giraud, R. Léger, "Pour une comptabilité sociétale et environnementale", Proposition 14.
    • M. de Chantérac, C. Renouard, "Pour une fiscalité déterritorialisée des multinationales", Proposition 15.
    • M. de Chantérac, "Vers des outils de mesure de l'optimisation fiscale", Proposition 16.
    • G. Giraud, C. Renouard, "Instaurer des taxes globales", Proposition 17.
    • G. Giraud, C. Renouard, "Pour une économie "verte", équitable et pluraliste", Proposition 20.

Mesures du développement - articles généraux: 
  • C. Sutter, C. Renouard and T. Roca, “State Legitimacy: A Multidimensional Approach,” AFD Working Paper 2016-25.
  • G. Giraud, R. Gupta, C. Renouard and T. Roca., “Relational Capability Index 2.0”, AFD Working Paper, 2015-12. 
  • Rakesh Gupta, “Economic Development: Is Social Capital Persistent?” AFD Working Paper, 2015-17. 
  • G. Giraud, C. Renouard, H. L’Huillier, R. de la Martinière, and C. Sutter “Relational Capability: a Multidimensional Approach”, ESSEC Working Paper 1306, 2013. 
  • C. Sutter, C. Renouard and T. Roca, “State Legitimacy: A Multidimensional Approach”, AFD Working Paper 2016-25. C. Renouard, « CSR, Utilitarianism and the Capabilities Approach », Journal of Business Ethics, 2011, vol 98(1), p.85-97.
  • JL. Dubois, C. Renouard, « Amartya Sen. Une approche à poursuivre et à dépasser. », Projets, sept. 2008, Numéro 306, p. 12-19.
  • G. Giraud, C. Renouard, "Relational Capability: An indicator of collective empowerment", working paper, Essec Research Center, DR-09012 déc. 09.

Multinationales et développement local - Indicateurs et Études de cas:
  • H. L’huillier, G. Giraud and C. Renouard, “Crisis and Relief in the Niger Delta (2012–2013). Assessment of the Effects of a Flood on Relational Capabilities”, Oxford Development Studies, 2017, Forthcoming. 
  • C. Renouard, « Pétrole et lien social. Pour une responsabilité politique de l’entreprise », Revue française de socio-économie, Hors-série, n°16, 2015, p.89-104. 
  • M-H. Zerah and C. Renouard, “Corporate Social Responsibility and corporate service management in Nagpur », In D. Lorrain et F. Poupeau (dir.), Water Regimes. Beyong the public and private sector debate, Routledge, 2016, p.107-122. 
  • M-H. Zerah et C Renouard, « Peut-on concilier responsabilité sociale de l’entreprise et mission de service public dans le secteur de l’eau ? Enquête sur le contrat de Nagpur, Inde », Actes de la Recherche en Sciences Sociales, n°200, 2014, p.76-87. 
  • S. Bommier, « Responsabilité environnementale des entreprises et régulation extraterritoriale : l’implantation de Michelin en Inde à l’épreuve des Principes Directeurs de l’OCDE ». Etudes internationales, XLVII(1), 107-130, 2016. 
  • C. Renouard « Multinationales et développement local : du mythe du gagnant-gagnant à l’irresponsabilité politique. Le cas des compagnies pétrolières au Nigeria », in J-P. Pierron (dir.), Les philosophies environnementales européennes, Europeana, n°6, Automne 2015, p.131-151. 
  • C. Renouard, « De la contribution de l’industrie extractive au développement socio-économique des populations riveraines. Le coq, la papillon, l’écureuil et la fourmi, in A. Ngwanza et G. Lhuilier (dir.), Le contentieux extractif, Chambre de Commerce Internationale (ICC), 2015, p.96-105. 
  • H. L’huillier and C. Renouard, “Corporate responsibilities towards social transformation. The case of a waste-picker empowerment project in Mexico”, Working Paper, 2015. 
  • A. Djoehana Wiradikarta and C. Renouard, “Complementing the Capabilities Approach on Exclusion by Culture: The Case of Waste-Pickers in Indonesia”, Working Paper, 2014. 
  • G. Giraud, H. L’Huillier, and C. Renouard, “Happiness by learning: oil companies’ training programs in the Niger Delta”, Working Paper, 2014. 
  • S. Bommier et C. Renouard, “On equity in India’s water supply public-private partnerships”, ESSEC Working Paper 14-11. 
  • C. Renouard et H. Lado, “Y a-t-il une malédiction des matières premières ?”, in La multinationale dans tous ses Etats, Dalloz, December, 2013. 
  • H. Lado et C. Renouard, “RSE et Justice Sociale: le cas des multinationales pétrolières dans le Delta du Niger”, Afrique et Développement XXXVII(2), 2012, 167–193.
  • Cécile Renouard, Hervé Lado, (2012),"CSR and inequality in the Niger Delta (Nigeria)", Corporate Governance, Vol. 12 Iss: 4, p. 472 - 484 
  • A. Diongue, G. Giraud, C. Renouard, "Measuring the contribution of extractive industries to local development: the case of oil companies in Nigeria", working paper, Essec Research Center, DR-1109 juil. 11.
  • C. Renouard, « Le Nigéria et la malédiction des ressources », Etudes, oct. 2010, p. 307-318.
  • G. Giraud, C. Renouard, « Mesurer la contribution des entreprises au développement local : le cas des pétroliers au Nigéria. », Revue française de gestion, 2010, vol 36, n°208-209, p.101-115.
  • C. Renouard, « La Responsabilité sociale des multinationales spécialisées dans l’extraction des minerais et hydrocarbures », Journal du Droit International, avril-mai-juin 2008, p.485-496.
  • C. Renouard, « L’intérêt économique aux prises avec la visée éthique : le cas de Rio Tinto Alcan au Ghana », Mondes en Développement, sept. 2008, Vol. 36, Numéro 144.
  • C. Renouard, « Economie sociale. San Ildefonso, projet de développement coopératif au Mexique », Etudes, Octobre 2007, p.309-318.
  • JL. Dubois, G. Giraud, C. Renouard, "The relational capability: theory and empirical evidence in Nigeria", Human Development and Capability Association, New Delhi, Conference 2009.
  • G. Giraud, C. Renouard, " Relational capability: a dynamic indicator of collective empowerment applied to the Niger Delta", Human Development and Capability Association, Lima, Conference 2009.